Nid de frelon

Lutte contre les frelons asiatiques

Le frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) a été accidentellement introduit en France il y a une dizaine d'années. Redoutable prédateur d'abeilles, il est capable de réduire à néant une ruche en quelques jours.

En termes de santé publique, il présente une menace sérieuse pour les personnes sensibles en raison de sa capacité à attaquer en nombre : les nids, qui peuvent se trouver n’importe où, comptent une quantité importante d’individus. Ce mode d’agression particulièrement violent induit que l’exposition aux risques est nettement plus importante qu’avec le frelon européen.

Aide à la destruction des nids

Au regard des dégâts produits par cette espèce, et de la rapidité de son développement, la commune souhaite inciter les propriétaires privés à faire procéder à la destruction des nids de frelons asiatiques, en accordant une subvention par nid détruit.

Conformément aux conditions précisées ci-après, l’aide est la suivante :

  • Destruction d’un nid au sol ou à une hauteur inférieure à 8 m : forfait de 45 €.
  • Destruction d’un nid à une hauteur inférieure comprise entre 8 et 20 m à l’aide d’une perche ou d’une corde : forfait de 70 €,
  • Destruction d’un nid nécessitant l’utilisation d’une nacelle : forfait de 100 €.
Il ne sera accordé qu’une seule aide par an, par propriété, et seulement pour la destruction d’un nid de frelons asiatiques.

Que faire quand on découvre un nid ?

Contacter les services municipaux au 02 28 22 23 90.

Un agent se déplacera pour valider qu’il s’agit bien d’un nid de frelons asiatiques.

En savoir plus sur le frelon asiatique

 

Comment différencier les frelons asiatiques ?

– les pattes du frelon asiatique sont bicolores, noires près du thorax et jaune en moitié extrême,

– le thorax du frelon asiatique est noir et velu,

– l’abdomen du « frelon asiatique » comporte un gros anneau orangé vers son extrémité vue de dessus.

 

 

 

 

 

 

Le cycle de vie du frelon à pattes jaunes s’établit sur une année. Une reine fonde sa colonie au printemps. Des premiers oeufs naissent des femelles qui seront les ouvrières. Elles vont progressivement permettre à la reine de se consacrer uniquement à la ponte. A la fin de l’été, commence la production des premiers mâles et des futures reines. Le nid peut alors abriter plusieurs milliers d’individus : on estime ce chiffre à plus de 10 000 pour les grosses colonies. A titre de comparaison, un nid de frelons d’Europe abrite quelques centaines d’individus.

Les reines fécondées quittent leur nid au début de l’hiver, et vont individuellement rechercher une cachette dans l’attente du printemps suivant.

 

 

 

 

Partager cette page sur :